Image
test
Banking of Things : de quoi s'agit-il ?
Santander Consumer Bank
16/06/2022
3 Minutes de lecture

Et si vous ne deviez plus aller au supermarché parce que votre réfrigérateur commande les courses à votre place... Futuriste ? Même pas. Cette vision se matérialise peu à peu grâce à l'Internet of Things.  Le secteur bancaire recourt lui aussi, de façon croissante, au « Banking of Things ». Cet article de notre blog vous en dit plus sur cette innovation révolutionnaire et la manière dont elle peut vous faciliter la vie. 

Internet est de loin l'une des inventions les plus influentes de tous les temps. Travail, loisirs, achats : une grande partie de notre vie se déroule en ligne. Mais les personnes ne sont pas les seules à utiliser Internet : les appareils le font aussi. 

Internet of Things

Lorsque deux ou plusieurs appareils échangent des informations et des données sans intervention humaine, on parle de l'Internet of Things (Internet des objets) ou IoT. La smartwatch en est un exemple. Les données mesurées par les capteurs de ces montres intelligentes (nombre de pas, qualité du sommeil, nombre de calories, etc.) sont envoyées à un ordinateur pour être analysées. 

Mais l'IoT peut faire beaucoup plus. Que diriez-vous d'allumer et d'éteindre les lumières via votre smartphone ? Ou d'un réfrigérateur qui signale quand il n'y a plus de lait ? Les possibilités sont innombrables. D'après le Rapport annuel sur l'Internet de Cisco, plus de 29,3 milliards d'appareils seront connectés à Internet d'ici 2023. Soit plus de trois fois la population mondiale totale, et ce chiffre ne fera qu'augmenter.

Banking of Things

Le monde financier utilise lui aussi les principes de l'IoT. Via des applications très justement baptisées « Banking of Things ». En utilisant les informations provenant de certains appareils, les personnes et entreprises peuvent faire un usage plus efficace de divers services financiers. Il s'agit souvent d'appareils qui effectuent des transactions financières. Ainsi, par exemple, Jaguar et Shell ont conjugué leurs talents pour développer un système de paiement embarqué. Le conducteur peut faire le plein et poursuivre sa route. La voiture s'occupe elle-même du paiement. 

Que nous réserve l'avenir ?

Les spécialistes s'attendent à ce que les appareils ménagers passent bientôt, eux aussi, au Banking of Things. Imaginez, par exemple, que votre lave-linge puisse commander du détergent en ligne lorsqu'il constate que votre stock est presque épuisé. Tout ce dont la machine a besoin est un portefeuille virtuel avec un solde suffisant ou une carte bancaire enregistrée. 

Le Banking of Things ne se limitera probablement pas aux paiements. À l'avenir, par exemple, il pourrait être possible de calculer le coût de l'assurance automobile sur la base de la distance, de la consommation et d'autres informations recueillies par la voiture elle-même. 

Nouvelles possibilités mais aussi nouveaux défis

Le Banking of Things permettra aux entreprises de répondre encore mieux aux besoins de leurs clients. Grâce aux paiements quasi-automatiques, les achats s'effectueront plus aisément et les expériences deviendront plus intenses.

Le principal défi réside dans la sécurité. Tout appareil qui échange des informations et des données doit être suffisamment sécurisé, de même que les réseaux auxquels il se connecte. La sécurité en ligne constitue d'ores et déjà un défi. Chez Santander Consumer Bank, nous appliquons des procédures sophistiquées afin de protéger vos données confidentielles et de ne pas laisser la moindre chance aux cybercriminels.  

Les services bancaires en ligne seront encore plus sûrs si vous prenez également les mesures nécessaires. Découvrez ce que vous pouvez faire vous-même !

 

Articles de blog connexes

Image
Oudere man werkt op een laptop
La FSMA (Autorité des services et marchés financiers), régulateur financier en Belgique, met en garde contre les cybercriminels qui se font passer pour une banque connue et qui proposent des solutions d’épargne assorties d’un rendement élevé. Derrière ces offres se cachent de véritables escroqueries. Quelques conseils pour éviter la fraude en ligne...
Santander Consumer Bank
23/09/2021
3 Minutes de lecture
Image
Online kopen en verkopen cybersecurity
Les sites Web et applications dédiés aux articles de seconde main sont idéaux pour faire de bonnes affaires ou vendre les affaires que vous n'utilisez plus. Mais ces plateformes n'abritent pas que des personnes bien intentionnées : des escrocs y sévissent également. Attention à ne pas tomber dans leurs filets ! Nous vous donnons quelques conseils utiles pour éviter de vous faire arnaquer sur les sites de seconde main.
Santander Consumer Bank
27/04/2022
3 Minutes de lecture